Imprimer

Bref historique de l'orgue de Neuville sur Saône

orgue 20140529

Selon une tradition orale, un premier orgue provenant peut-être du Couvent des Cordeliers de Lyon aurait été transféré et installé en cette église en 1757 ; mais il aurait été détruit en 1869, écrasé par la chute des poids de l'horloge.

Les registres des délibérations du conseil de fabrique de la paroisse nous apprennent d'autre part que le curé aurait fait l'acquisition en 1845 auprès d'un certain Mr Galland d'un « jeu d'orgue de 22 registres sur trois sommiers » (deux claviers et pédalier) ; c'est vraisemblablement cet instrument qui aurait été détruit en 1869 et jamais été réparé jusqu'à ce que le facteur lyonnais Athanase Dunand le reconstruise en 1933, plaçant la console dans la nef avec une traction électropneumatique et réutilisant quelques tuyaux de l'ancien orgue.

Un tuyau du bourdon 8' du Grand Orgue est signé « C Prestant/Lebatteux/à Lyon/1874 » : on ne sait pas de quel orgue provient ce tuyau de prestant transformé en bourdon, si ce n'est de l'atelier Merklin de Lyon où ce personnage a travaillé comme tuyautier avant de se mettre à son compte.

Un autre tuyau est gravé : « F. Metzger 12-1954 » et a probablement été placé là par la maison Dunand.

Divers travaux se succédèrent ensuite jusqu'en 1989 : l’orgue fut doté d’une transmission électromécanique, d’un nouveau pédalier de 32 notes, d’une boîte expressive et de 13 jeux réels, et 5 jeux en emprunt pour le pédalier (22 jeux mentionnés sur la console à cause des dédoublements). Il fit l’objet de deux relevages en 1962 et 1972 ; un plein-jeu de 5 rangs fut rajouté au grand-orgue en 1976, la soufflerie fut refaite en 1986 ainsi que le câblage électrique qui relie la console à l'instrument, et ensuite, plus rien de sérieux ne fut entrepris pour le maintenir en bon état.


La composition de l'orgue de 1845 comportait déjà 21 jeux réels, d'après la convention signée le 8 février entre le Sieur Galland et M. Chérat, curé de la paroisse.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer la fréquentation de nos services.